Tapping et Psychologie énergétique – Avant-propos

eft tapping psychologie energetique yves wauthier-freymann

Avant-propos du livre « Tapping et Psychologie énergétique »

Auteurs : Yves Wauthier-Freymann et Brigitte Hansoul

 

Pourquoi et comment les neurosciences et les approches extrême-orientales de la psychothérapie
peuvent rapidement vous libérer dans votre quotidien…

 

Répondre à ces questions est l’objectif de ce livre :

Amener dans votre quotidien quelques outils qui vous permettront de vous libérer, comme ils nous l’ont permis, de toutes ces pensées, croyances, tracas ou traumatismes conscients ou inconscients qui nous polluent et nous empêchent d’être à cent pour cent dans le moment présent… vous faire comprendre à quel moment ce merveilleux outil, qu’est notre corps et notre cerveau, nous trahit alors qu’il pense nous défendre…

Nous partagerons avec vous quelques pages qui survoleront ce champ relativement neuf dans l’espace francophone puisque il nous est arrivé à la fin des années 90. 

De l’EMDR à la psychologie énergétique

De l’EMDR aux psychothérapies énergétiques telles que l’Emotional Freedom Techniques (EFT), la Tapas Acupressure Technique (TAT) , la Thought Field Therapy,  la Meridian Tapping Therapy (MTT), le REMAP, la Whee , le Zensight, le BSFF,  Z point, etc., nous tenterons de vous débroussailler ce chemin qui nous a demandé d’aller nous former aux USA pour tenter d’y obtenir des informations plus cliniques.

De  tout temps, ce rapprochement entre l’Orient et l’Occident a dépassé le simple fantasme… Nous avons, au cours des siècles, été véritablement fasciné par l’Asie et ces richesses. Ces richesses ont d’abord été exprimées au travers de l’importation de produits tels que la soie, le papier, la poudre noire, etc.

Parallèlement à cela, des philosophies tels que le Bouddhisme ou d’autres approches méditatives ou exercices de respirations, d’activation du Ki, chi, prana ont pris le relais. Puis ce fût la vague informatique et les microprocesseurs, …, et depuis une trentaine d’années, les Sciences Humaines (la Médecine, la Psychologie et la Psychothérapie en particulier) ont commencé à intégrer les connaissances venues d’Asie.

Des millénaires d’observation, qui ont abouti notamment à l’établissement de cartes des méridiens, à la cartographie des humeurs et des déséquilibres de l’humeur s’intègrent peu à peu dans notre pratique occidentale.

L’hypnose, l’acupuncture, et maintenant la stimulation de points d’acupression permettent un travail non invasif ou très respectueux de l’être en souffrance.

Le Tapping (le tapotement ou stimulation) est en voie de révolutionner notre quotidien…

Des centaines de milliers d’individus s’y intéressent ou le pratiquent déjà tous les jours…

Rien que la newsletter de Gary Craig – fondateur de l’EFT – rassemble plus de 400.000 personnes à ce jour, heure de sa retraite annoncée fin 2009.

Des missions humanitaires avec la Psychologie énergétique

Des missions humanitaires commencent à s’organiser parce que, contrairement à d’autres missions plus traditionnelles occidentalement parlant, ces outils se transmettent aisément et rapidement.

Rien que dans l’aide humanitaire ou le traitement des stress post traumatiques de guerre les études démontrent des modifications rapides et des guérisons très rapidement obtenues, même sur des traumas vieux et ancrés depuis plus de 40 ans.

Bref, il s’agit réellement de l’émergence d’une nouvelle hygiène de vie, hygiène mentale véritablement libératoire. Dans mon quotidien, mon cabinet voit ces traumas se régler rapidement et écologiquement, en général en quelques séances. Cela peut varier de une à 5, 10, parfois 15 séances mais rarement plus, à moins qu’il ne s’agisse de traumas complexe ou de troubles de l’attachement, par exemple.

Plus spécifiquement, ces traumas demanderont d’installer, parallèlement à leur désensibilisation, des ressources positives afin de bien stabiliser le demandeur.

Depuis plusieurs années, nous pouvons donc observer au sein de la Société une augmentation claire de l’intérêt général sur tout ce qui touche au bien-être, au développement personnel, à la recherche d’une meilleure compréhension et surtout gestion de soi et de ses émotions. A tel point que le mot même « bien-être » semble en être galvaudé…

L’émergence d’un nouveau type de soins de santé mentale

Est-ce une réaction à la déshumanisation croissante de notre société ? Est-ce une simple recherche d’un nouvel équilibre entre une vie professionnelle de plus en plus exigeante. Vie trop souvent axée uniquement sur le profit au détriment des valeurs humanistes… Est-ce la résultante d’une division de plus en plus importante entre une population nantie et une population paupérisée ? Ou est-ce ces valeurs qui ne peuvent amener que cette division sociale ?

Quoi qu’il en soit, si nous portons notre attention sur les différents phénomènes qui ont accompagné ces changements sociaux radicaux au sein de notre société, nous observons l’émergence d’un nouveau type de soins de santé mentale. A côté des voies plus traditionnelles comme la psychanalyse, ou les thérapies cognitico-comportementales, ont été mises au service de l’Humain des écoles de thérapies brèves. Ces thérapies se sont penchées plus sur la résolution des problèmes que sur leur compréhension.  Cela et les récentes découvertes en neurosciences, ainsi que l’engouement envers l’Asie, nous ont permis de faire de très fortes avancées en terme d’accompagnement, de soins de santé mentale, de réappropriation de soi…

Même pour de lourds traumas la résolution est rapide… sans devoir suivre, comme par le passé, de longues années d’analyse, ou de risquer une retraumatisation sous le principe que « parler » d’un problème « c’est se permettre de l’évacuer ! »…

L’ensemble de nos connaissances actuelles nous autorisent maintenant de comprendre que si parler est important, il s’agit surtout de reconnaître, de laisser la place aux parts de soi en souffrance qui ont parfois seulement le besoin d’être entendue… A côté de ces aspects, nous avons pu comprendre que la stimulation de certains points particuliers sur le corps, ou de placer une intention qui orientera tout notre système de défense vers une guérison ou une auto-régulation, permet non seulement d’éviter une retraumatisation mais également de déconditionner ce processus de survie qui, dans le cas des traumas, peut provoquer un effet inverse de celui pour lequel il a été programmé. Cette inversion peut nous maintenir dans un état de dépendance (affective, médicamenteuse, etc.) alors que notre faculté de « rebondir », cette résilience devient la prison même qui nous empêche d’affronter, de dépasser, d’intégrer nos peurs, nos « échecs », nos expériences de vie. D’un processus de survie il est devenu un univers carcéral…

Les thérapies brèves, et particulièrement les thérapies énergétiques issues du courant de la Psychologie énergétique rendent à l’humain son autonomie, sa capacité de choix, sa joie de vivre… rapidement, très rapidement…

Les recherches commencent à être publiées et les témoignages laissent sans voix…

Je suis persuadé que nous assistons à un changement radical du paysage de la santé mentale, et certainement au-delà de celui-ci, à l’expansion d’une nouvelle hygiène de vie.

L’ensemble de ces outils sont tellement simples qu’ils permettent à quiconque de les utiliser pour leur bien-être, pour se remotiver (coaching professionnel et life coaching), ou pour traiter les petites et grandes blessures de vie…

Ce livre vous donnera une vision et générale et précise de ce que vous pouvez faire de ces connaissances…

Bon voyage et belle découverte à vous…